Actualités Publié le

Elles Bougent pour l’Orientation : l’implication de nos étudiantes

Dans cette page :


Lors de la journée nationale « Elles bougent pour l’orientation »,  trois étudiantes ingénieures BTP en 5ème année à Montpellier sont allées à la rencontre des lycéennes du lycée Champollion à Lattes.

La journée Elles Bougent pour l’Orientation

Suite au succès de la précédente édition, l’association Elles Bougent a souhaité renouveler son événement dédié à l’orientation le jeudi 8 décembre 2022 dans tous les établissements scolaires en France.

Les objectifs de l’événement

L’objectif de cette journée est de promouvoir l’ingénierie et les métiers techniques auprès des jeunes filles de France métropolitaine et outre-mer et à l’international dans les collèges et lycées :

  • Sensibiliser les jeunes collégiennes et lycéennes sur les carrières scientifiques et technologiques, au travers des témoignages d’ingénieures, techniciennes et élèves ingénieures.
  • Informer sur la variété des métiers et des parcours de formation menant aux emplois d’ingénieure.
  • Susciter des vocations pour des métiers d’avenir dans l’industrie.
  • Donner de l’ambition dans leur parcours professionnel.

LEs étudiantes ingénieures CESI mobilisées

Trois de nos étudiantes ingénieures BTP en 5ème année à Montpellier sont allées à la rencontre des lycéennes du lycée Champollion à Lattes.

Elles ont pu témoigner et expliquer pourquoi elles ont choisi des études scientifiques, détailler leur futur métier de conducteur de travaux et répondre à toutes les interrogations des jeunes filles sur les carrières techniques possibles.

Merci à Aurélia BOURDIER,  Samia EL QATI et Morgane GOUY pour ce moment riche en partage.

L’association Elles Bougent

La principale ambition d’Elles Bougent est de renforcer la mixité dans les entreprises des secteurs industriels et technologiques. Les femmes y représentent encore un faible pourcentage des effectifs, surtout sur les postes techniques, et les entreprises les voudraient plus nombreuses à choisir de travailler dans leurs domaines.

Le but est d’encourager un plus grand nombre de jeunes filles à devenir ingénieures dans les transports, l’énergie, la chimie, la robotique, la défense, le spatial, le numérique, le bâtiment et l’agroalimentaire.